Michel TOURNIER

« Michel Tournier a rejoint ce soir les grands noms de l’histoire et des mythes dont il a été le génial romancier. »

Ce sont par ces mots que Bernard Pivot salua la mémoire de ce grand écrivain, décédé le 18 janvier 2016 à 19h00 à son domicile de Choisel, dans la vallée de Chevreuse, auprès de son filleul, Laurent Felliculis, qu’il considérait comme son fils adoptif.
Michel TOURNIER est né le 19 décembre 1924 à 6h00 (6h00 TU) à PARIS.

TOURNIER Michel

Je fus surpris à l’apparition de ce thème que je n’imaginais pas construit de la sorte. Michel TOURNIER est né à l’heure de Mars, il est ascendant Scorpion, signe de Mars, et Mars est la planète la plus angulaire, exactement sur le Fond du Ciel. Michel TOURNIER serait donc martien ? Il faut alors se souvenir d’une règle que m’a transmise Denis LABOURE. Le maître de l’heure, lorsqu’il est conjoint à une planète, transmet à celle-ci ses pouvoirs. Mars n’est conjoint à aucune planète, mais il se situe à 6 Poissons, dans un signe de Jupiter qui, lui, se situe à 6 Sagittaire. Comme je le répète souvent, deux planètes en aspect partile fonctionne comme si elles étaient conjointes. Il se crée entre elles un canal par lequel coule leurs influx mutuels. Elles sont de même nature vibratoire. Mars est donc entièrement jovialisé. Et comme Jupiter est au trigone partile du MC, Mars perd grandement de son caractère dit « maléfique ». Mars, étant en maison IV, apporte l’énergie jusqu’à un âge avancé, et Jupiter la joie de vivre.

La seconde planète angulaire est la Lune au Milieu du Ciel, dans un signe mercurien. Il fallait bien ce côté lunaire pour faire un romancier. La Lune est maîtresse de la maison IX qui gouverne, entre autre, la philosophie. Michel TOURNIER fit, effectivement, des études de philosophie, mais échoua à l’agrégation. Mais la maison IX est aussi celle de l’étranger. Ses parents étaient tous deux agrégés d’allemand. L’enfance de Michel TOURNIER fut ainsi baignée de culture germanique dont il emprunta nombre de mythes, revisités des ses contes et romans.

Qui dit maison IX dit aussi 9ème signe, le Sagittaire. L’on y trouve 3 planètes, le Soleil conjoint à Jupiter et Mercure. Le mi-point Soleil/Mercure est à 11 Sagittaire, soit en aspect partile avec l’ascendant 11 Scorpion. Ce mi-point signe la profession d’écrivain, le Soleil étant maître de la maison X, celle de la profession, et Mercure étant maître de la Lune. Le Sagittaire est le signe dominant chez Michel TOURNIER. Il gagna longtemps sa vie en tant que traducteur (Mercure en Sagittaire). Il ne commença à publier qu’à l’âge de 43 ans, lorsque, en directions symboliques, le MC fut au sextile de Mercure et au trigone de Pluton. Ici, l’on touche une autre particularité du thème de Michel TOURNIER. Mercur est à 19 Sagittaire et Pluton à 19 Gémeaux ;  cet aspect partile vaut une conjonction Mercure/Pluton en Gémeaux. Selon EBERTIN, cette conjonction permet d’ »exercer une influence par ses écrits et ses paroles ». Cela correspond parfaitement à Michel TOURNIER qui fut, non seulement écrivain, mais aussi un excellent orateur. Il savait captiver son auditoire. Aussi fut-il souvent invité sur les ondes.

Lorsqu’il eut le prix GONCOURT en 1970, son Soleil dirigé était à 19 Capricorne, à la conjonction du Nœud Sud, mais surtout en aspect partile à Mercure natal 19 Sagittaire et Pluton natal 19 Gémeaux. Le degré 19 est aussi lié au Soleil puisque celui-ci a son exaltation à 19 Bélier. Cela faisait beaucoup de soleil. Son roman « le Roi des Aulnes » s’inspire d’un mythe germanique qui raconte l’histoire (reprise de Goethe) d’un ogre en Prusse orientale qui consomme de la chair humaine, séduit la jeunesse et la jette dans la guerre. Le parallèle avec l’Allemagne hitlérienne est évidente (Pluton en VIII) mais seulement évoquée, transposée en filigrane. Toute l’œuvre au noir de Michel TOURNIER est ainsi construite, puisant dans les mythes ancestraux, bibliques, grecs, germaniques, pour traiter de sujets, parfois horribles, qui traversent l’histoire de l’âme humaine. N’en est-il pas déjà ainsi chez PERRAULT, GRIMM et ANDERSEN ?

Révolution solaire 1969/1970
Michel TOURNIER, ayant eu le prix GONCOURT en 1970, à la rentrée littéraire de septembre/octobre, il convient de regarder la révolution solaire de 1969.

TOURNIER Michel RS 1969

Cette révolution solaire est riche d’enseignements. L’ascendant est dans le signe du Cancer. La Lune, qui en est la maîtresse, est en maison X, celle de la profession. Le maître de I en X est un signe d’élévation, de succès.

L’ascendant est encadré par la Lune et par le Nœud Sud. Le mi-point Lune/NS se situe sur l’étoile Sirius à 19 Gémeaux. Sirius est l’étoile la plus brillante qui soit. Le degré Lune/NS/Sirius 19 Gémeaux est en aspect partile avec un autre mi-point, celui de Mercure/Lune 19 Verseau. C’est le lien qui honore (Sirius) le natif (Lune/NS) pour son roman (Mercure/Lune) qui traite d’un sujet propre à l’opposition natale de Mercure 19 Sagittaire à Pluton 19 Gémeaux.

Cet exemple montre la grande importance qu’il faut accorder aux mi-points, et à leurs aspects partiles.

Révolution solaire 2015

TOURNIER Michel RS 2015

Deux aspects partiles à retenir. L’axe des nœuds transite la position de la Lune natale. Le lien entre le Lune et les nœuds sont assez fréquents les années de décès.

Mais le point le plus important est la conjonction Mercure/Pluton en maison VIII. Pluton est à 19 Sagittaire, exactement sur Mercure natal, et à l’opposition partile de Pluton natal à 19 Gémeaux. Cela montre que l’axe Mercure/Pluton est bien la position dominante dans le thème de Michel TOURNIER, valorisé lors de son prix GONCOURT, et, à présent, valorisé l’année de son décès. Non seulement Mercure et Pluton sont en maison VIII, mais leur mi-point est à la conjonction partile de la Part de Mort, également à 19 Sagittaire si on la calcule à partir de l’ascendant.

Je le dis souvent, l’on meurt comme l’on a vécu.

Révolution lunaire du 16 janvier 2016TOURNIER Michel RL 2016 01 16

L’ascendant est à 11 Verseau, soit au carré partile de l’ascendant natal 11 Scorpion. Nous acons vu que, dans la révolution solaire, la conjonction Mercure/Pluton donnait la mort. Dans la révolution lunaire, leur mi-point est à 23 Sagittaire au carré partile de la Lune 23 Poissons. La Lune active donc le couple mortifère Mercure/Pluton. Et, pour bien certifier l’évènement, Jupiter, qui est maître de Mercure, Pluton et la Lune, est conjointe partile au NN à 28 Lion. Ce sont les seuls aspects partiles dans cette révolution. Les planètes actives sont le couple Mercure/Pluton en VIII, dans l’axe II / VIII au natal, en maison VIII dans la RS, ainsi que la Lune et les nœuds, également pointés dans la RS.

Lorsque les significateurs de la maison VIII, la Lune et les nœuds sont activés, la présomption de décès est forte.

Il faut aussi remarquer que, dans cette RL, Mercure est rétrograde. Il se dirige vers la NL qui précède la révolution lunaire. Cette NL a eu 1 heure seulement avant la révolution lunaire. Elle se situe à 24 Sagittaire. Le jour du décès, Mercure passe exactement sur le lieu de la NL. Cela signifiait la mort parce que :

1 – la NL est en Sagittaire, maison VIII au natal
2 – la NL transitait l’amas Mercure/Pluton/Part de la Mort dans la RS, à l’opposé de Pluton/Lune Noire en maison VIII radix.
2 – Mercure, maître de VIII du jour et de la RL, est la première planète qui active la NL en la transitant.TOURNIER Michel transits 2016 01 18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s