La Nuit des Longs Couteaux.

Une purge sans précédent vient d’être ordonnée, le jour de la Pleine Lune, par le prince Mohammed Ben Salman, prince héritier d’Arabie Saoudite. Onze princes et une trentaine d’anciens ministres ont été arrêtés et privés de leurs biens. Tous les princes arrêtés constituaient de potentiels rivaux pour MBS. En se débarrassant de ses rivaux, il met de plus la main sur leurs fortunes s’élevant à plusieurs dizaines de milliards de dollars. Son cousin, le prince Al-Walid Ben Talal, propriétaire de l’hôtel parisien George V, a une fortune estimée à 26 milliards de dollars qui passent d’une poche à l’autre. Le prince héritier fait également limoger les chefs de la Garde Nationale et lance un plan anti-corruption.

Voici le thème de la Pleine Lune qui a précédé l’évènement.

PL 2017 11 04 Ryad

Les planètes dominantes sont, sans surprise, les deux maléfiques : Saturne à l’ascendant et Mars au Milieu du Ciel. Une autre planète joue un rôle très important dans ce thème : Cérès. Cérès est en maison VIII à 17 Cancer, conjoint à la Part de Mort et au double carré du Soleil 17 Balance, maître de l’heure, et de la Lune 17 Bélier.

Mars dispose de la Pleine Lune et Cérès dispose de Mars. Mars est en maison X, maison du pouvoir. Cérès en VIII indique la purge exercée à ce niveau là. Les princes ont été arrêtés pour corruption. Saturne est maître de II. Ce n’est bien sûr qu’un prétexte. La conjonction à la Part de Mort est assez inquiétante. Elle pourrait signifier que plus personne ne reverra un certain nombre de ceux qui ont été arrêtés.

Ces arrestations massives de hauts dirigeants proches du prince héritier souhaitant conforter son pouvoir, a fait écrire à certains journalistes que Mohammed Ben Salmane avait fait sa nuit des longs couteaux, en référence à la purge que HITLER avait décidée en juin 1934. C’est peut-être un raccourci un peu rapide, car la Nuit des Longs Couteaux fit au moins 200 morts, tous fusillés. Mais le principe est le même ; éliminer physiquement tous ceux qui pourraient faire de l’ombre à l’homme fort du pouvoir.

Voici le thème de la Pleine Lune du 27 juin 1934, progressée au 29 juin 1934, date du début de la purge.

Nuit des Longs Couteaux

Il y a certaines ressemblances avec la purge de Ryad.

Dans un cas la maison X est en signe de Mars. Dans l’autre cas, Mars est en X. Dans le premier cas, Cérès dispose de Mars. Dans l’autre, Cérès est conjoint à Mars. Dans le premier cas, le maître de X est en VIII. Dans le second, le maître de VIII est en X. Cependant, le thème de 1934 est bien plus nocif du fait de la présence de la Queue du Dragon sur l’ascendant.

Le prince Mohammed Ben Salman est une personnalité hors du commun dont il est bien difficile de cerner les intentions. Il est, comme MACRON, un adepte du « En même temps ». Cela doit être un signe de leur génération.

Il est né le 31 août 1985. Il n’a donc que 32 ans. N’ayant pas son heure de naissance, nous monterons le thème sur la Planète Levante.

BEN SALMAN Mohammed

Cette Planète Levante est Pluton, la planète de la transformation. C’est bien ce que veut faire le prince pour son pays. Mais si Pluton se lève, Cérès culmine au côté de Vénus, le maître de VIII. Il ne peut pas faire l’économie d’une purge au niveau de l’état où ses nombreux cousins font un peu n’importe quoi dépensent sans compter au lieu d’investir, alors que le pays connaît une grave financière.

L’homme est complexe car il est né sous une opposition des luminaires. Le Soleil est en Lion sidéral. Le pouvoir ne se partage pas. Mais, en même temps, la Lune étant en Verseau, l’homme est progressiste et veut assouplir le régime sur le plan religieux. Libéral et autoritaire, je lui vois plus qu’un point commun avec notre président, toute considération culturelle mise à part. Lui aussi se veut chef des armées. Il commença son gouvernement par lancer son pays dans une guerre contre son voisin, le Yémen. Bien mal lui en prit. Il s’est vite rendu compte que son armée était incompétente et ne sait, aujourd’hui, comment sortir de ce bourbier. Puis il a pensé ne faire qu’une bouchée du Qatar. Mais le petit émirat fait mieux que résister en nouant des alliances avec la Turquie et la Russie. Ce jeune prince a un peu tendance à la précipitation. Cela est dû à sa conjonction Mercure/Mars au carré de Saturne. S’il ne s’assagit pas, cela lui reviendra en pleine figure.

Cette petite nuit des longs couteaux est néanmoins d’une très grande importance géopolitique dans la région. La purge ne s’est pas limité aux princes et aux ministres, mais aussi au Premier Ministre du Liban, Saad HARIRI. Celui-ci, convoqué par Riyad a été contraint à la démission et est toujours en résidence surveillée dans son hôtel à Riyad. Il est né avec Saturne, Planète Levante, en chute dans le signe du Bélier. Ayant la double nationalité saoudienne et libanaise, il ne peut bénéficier de l’immunité diplomatique. M. MACRON va devoir prendre son téléphone pour faire libérer ce grand ami de la famille CHIRAC.

Si le prince saoudien se montre plutôt réformateur à l’intérieur de ses frontières, il se montre particulièrement agressif à l’extérieur avec l’objectif d’en découdre avec l’Iran, l’irréductible ennemi chïïte. La guerre contre le Yémen, en grande partie chïïte, la tentative d’agression du Qatar, qui entretient des liens économiques avec l’Iran, et maintenant, l’élimination du Premier Ministre libanais, qui recherchait une paix négociée avec l’Iran, montre qu’une guerre fratricide entre musulmans, chïïtes iraniens d’un côté et sunnites arabes de l’autre, se prépare. Les marchands d’armes se réjouissent déjà.

 

Conjonction Saturne / Lune Noire.

Saturne est actuellement dans le signe du Sagittaire sidéral et ce depuis le 5 février 2017. Mais c’est provisoire. Il va retourner dans le signe du Scorpion à compter du 11 juin 2017 et y restera jusqu’au 5 novembre 2017 avant de revenir définitivement dans le signe du Sagittaire.

C’est important de fixer les dates car Saturne est la planète du pouvoir. Les élections présidentielles se sont déroulées sous un Saturne en Sagittaire, alors que les élections législatives se feront sous un Saturne en Scorpion. Si les présidentielles se sont déroulées sur fond de morale politique et de prudence (rejet des extrêmes), la phase saturnienne qui suit sera celle du retour aux réalités économiques. Le parlement devra s’attaquer à des problèmes difficiles, à la transformation, plutôt en force (Saturne en Scorpion), de la société, en votant des lois plutôt impopulaires, qui seront présentées comme un mal nécessaire.

La situation sera d’autant plus difficile que Saturne va jouer au chat et à la souris avec la Lune Noire, formant de très nombreuses conjonctions qui représentent autant de difficultés à surmonter. Il y aura pas moins de 9 conjonctions Saturne/Lune Noire dans le signe du Scorpion et 15 conjonctions Saturne/Lune Noire en Sagittaire, avant que la Lune Noire ne s’éloigne enfin de Saturne.

Nous aurons l’occasion de reparler de ces différentes conjonctions, dont toutes, fort heureusement, ne produiront pas d’effets apparents. Je retiens toutefois celle du 11 et 12 septembre 2017. En effet, Saturne transitera exactement le Saturne de la Vème République à 26 Scorpion, alors que Jupiter, la Planète Levante du jour transitera le Nœud Nord du thème de la Vème République à 28 Vierge.

Synastrie Vème Rép et 2017 09 11

Une autre date à retenir est celle du 17 octobre 2017. Cette date est intéressante parce que la conjonction Saturne/ Lune Noire se fait toujours en transitant le Saturne de la Vème République (2° d’orbe). Mais elle a deux autres autres particularités. La conjonction se fait à la fin de la maison II (finances) et Mars transite le signe de la Vierge. Or, Patrice Bourriche avait constaté qu’un certain nombre de krachs boursiers se faisait quand Mars transitait la Vierge sidérale. De plus, le 17 octobre, Cérès, maître de la Vierge, est exactement sur le Milieu du Ciel. Voici le thème du jour, monté sur la Planète Levante.

Transits 2017 10 17

Cette date a lieu 30 ans après le krach du 19 octobre 1987, presque jour pour jour, où Mars transitait bien le signe de la Vierge. Le Saturne du 17 octobre 2017 transite le Saturne du 19 octobre 1987 (orbe de 4°).

Le mois d’octobre ne semble pas très heureux pour les bourses car c’est le 29 octobre 1929 que se produisit le grand krach boursier et le début de la descente aux enfers pour bon nombre d’investisseurs et de spéculateurs. Il y avait, ce jour-là une conjonction Saturne/Lune Noire à 2° et 4° Sagittaire.

J’en viens donc aux conjonctions Saturne/Lune Noire en Sagittaire dont la première se produira le 17 novembre 2017 et la dernière le 23 juin 2018. Soit 7 mois de grandes difficultés sur le plan économique et financier.

La Lune Noire ne fera pas que transiter Saturne pendant cette longue période, puisqu’elle transitera également tantôt Mars, tantôt Pluton. Je rappelle que la crise boursière de 2008 se fit le 29 septembre 2008 lors d’une conjonction Pluton/Lune Noire, le jour où la Lune se levait dans le signe de la Vierge.

Plusieurs date sont candidates à un éventuel krach. Le 17 novembre 2017 particulièrement. La conjonction Saturne/Lune Noire se fait à 1 Sagittaire, soit à 1° seulement du Saturne du krach de 1929. Mars transite le signe de la Vierge.

Transits 2017 11 17

Ne vous fiez pas aux aspects en bleu. Cérès et l’ascendant/Lune Noire sont en contre-parallèle de déclinaison. Cela vaut opposition. Mercure, Planète Levante, est hors limite. Il est possible que si un krach intervient, cela ruinera certains (Ascendant en Scorpion) et en enrichira d’autres, des initiés (Koré en VIII au trigone de Lune/Vénus en XII). Si vous ne faite pas partie des initiés, je vous déconseille de spéculer pendant cette période.

Je ne vais pas reproduire toutes les cartes, mais sachez que les choses ne s’arrangent pas par la suite. Le 17 décembre 2017, la conjonction Saturne/Lune Noire est Planète Levante. Cérès est hors limite en maison VIII (nouvelle secousse). Pluton sera planète Levante le 5 janvier 2018 lors de la conjonction Saturne/Lune Noire suivante. Le 15 janvier 2018, la conjonction sera conjointe à Mercure qui augmente ce qu’il touche. Le 7 et le 12 février 2018, la conjonction sera à l’opposition de Koré , la planète du minimum vital (probables pénuries alimentaires). Le 14 et le 19 mars 2018, l’opposition à Koré sera partile. Le 25 avril, la conjonction sera, en plus, conjointe à Mars. Et ça continue comme cela, la Lune Noire passant d’une conjonction à Saturne à une conjonction à Pluton, et vice versa.

Entre le 23 juin 2017, conjonction Saturne Lune/Noire et le 27 juin 2017, conjonction Pluton/Lune Noire, 4 planètes seront en parallèles de déclinaison : Lune noire, Saturne, Mars et Pluton, en contre-parallèle du Soleil et de Mercure. Impossible qu’il ne se passe rien pendant cette période, et cela ne devrait pas être une partie de plaisir.

Comprenez-moi bien. Ce qui est inquiétant, c’est moins la conjonction Saturne/Lune Noire que sa répétition, 24 fois en quelques mois. L’on dit souvent, une fois ça passe, deux fois ça passe, mais trois fois ça casse. Alors 24 fois ! Forcément, il y aura une fois où cela ne passera pas. De plus il y ces points communs avec les krachs précédents .

L’histoire ne se répète peut-être pas exactement, mais elle est cyclique, et il y a de grandes chances que les mêmes configurations produisent des effets analogues.

PS : les thèmes ont été montés pour Paris. Bien entendu, les situations seront différentes d’un pays à l’autre. Nous le verrons lors de l’examen des Nouvelles et Pleines Lunes, le moment venu. Mais la tendance générale est celle décrite ci-dessus.