Conjonction Saturne / Lune Noire.

Saturne est actuellement dans le signe du Sagittaire sidéral et ce depuis le 5 février 2017. Mais c’est provisoire. Il va retourner dans le signe du Scorpion à compter du 11 juin 2017 et y restera jusqu’au 5 novembre 2017 avant de revenir définitivement dans le signe du Sagittaire.

C’est important de fixer les dates car Saturne est la planète du pouvoir. Les élections présidentielles se sont déroulées sous un Saturne en Sagittaire, alors que les élections législatives se feront sous un Saturne en Scorpion. Si les présidentielles se sont déroulées sur fond de morale politique et de prudence (rejet des extrêmes), la phase saturnienne qui suit sera celle du retour aux réalités économiques. Le parlement devra s’attaquer à des problèmes difficiles, à la transformation, plutôt en force (Saturne en Scorpion), de la société, en votant des lois plutôt impopulaires, qui seront présentées comme un mal nécessaire.

La situation sera d’autant plus difficile que Saturne va jouer au chat et à la souris avec la Lune Noire, formant de très nombreuses conjonctions qui représentent autant de difficultés à surmonter. Il y aura pas moins de 9 conjonctions Saturne/Lune Noire dans le signe du Scorpion et 15 conjonctions Saturne/Lune Noire en Sagittaire, avant que la Lune Noire ne s’éloigne enfin de Saturne.

Nous aurons l’occasion de reparler de ces différentes conjonctions, dont toutes, fort heureusement, ne produiront pas d’effets apparents. Je retiens toutefois celle du 11 et 12 septembre 2017. En effet, Saturne transitera exactement le Saturne de la Vème République à 26 Scorpion, alors que Jupiter, la Planète Levante du jour transitera le Nœud Nord du thème de la Vème République à 28 Vierge.

Synastrie Vème Rép et 2017 09 11

Une autre date à retenir est celle du 17 octobre 2017. Cette date est intéressante parce que la conjonction Saturne/ Lune Noire se fait toujours en transitant le Saturne de la Vème République (2° d’orbe). Mais elle a deux autres autres particularités. La conjonction se fait à la fin de la maison II (finances) et Mars transite le signe de la Vierge. Or, Patrice Bourriche avait constaté qu’un certain nombre de krachs boursiers se faisait quand Mars transitait la Vierge sidérale. De plus, le 17 octobre, Cérès, maître de la Vierge, est exactement sur le Milieu du Ciel. Voici le thème du jour, monté sur la Planète Levante.

Transits 2017 10 17

Cette date a lieu 30 ans après le krach du 19 octobre 1987, presque jour pour jour, où Mars transitait bien le signe de la Vierge. Le Saturne du 17 octobre 2017 transite le Saturne du 19 octobre 1987 (orbe de 4°).

Le mois d’octobre ne semble pas très heureux pour les bourses car c’est le 29 octobre 1929 que se produisit le grand krach boursier et le début de la descente aux enfers pour bon nombre d’investisseurs et de spéculateurs. Il y avait, ce jour-là une conjonction Saturne/Lune Noire à 2° et 4° Sagittaire.

J’en viens donc aux conjonctions Saturne/Lune Noire en Sagittaire dont la première se produira le 17 novembre 2017 et la dernière le 23 juin 2018. Soit 7 mois de grandes difficultés sur le plan économique et financier.

La Lune Noire ne fera pas que transiter Saturne pendant cette longue période, puisqu’elle transitera également tantôt Mars, tantôt Pluton. Je rappelle que la crise boursière de 2008 se fit le 29 septembre 2008 lors d’une conjonction Pluton/Lune Noire, le jour où la Lune se levait dans le signe de la Vierge.

Plusieurs date sont candidates à un éventuel krach. Le 17 novembre 2017 particulièrement. La conjonction Saturne/Lune Noire se fait à 1 Sagittaire, soit à 1° seulement du Saturne du krach de 1929. Mars transite le signe de la Vierge.

Transits 2017 11 17

Ne vous fiez pas aux aspects en bleu. Cérès et l’ascendant/Lune Noire sont en contre-parallèle de déclinaison. Cela vaut opposition. Mercure, Planète Levante, est hors limite. Il est possible que si un krach intervient, cela ruinera certains (Ascendant en Scorpion) et en enrichira d’autres, des initiés (Koré en VIII au trigone de Lune/Vénus en XII). Si vous ne faite pas partie des initiés, je vous déconseille de spéculer pendant cette période.

Je ne vais pas reproduire toutes les cartes, mais sachez que les choses ne s’arrangent pas par la suite. Le 17 décembre 2017, la conjonction Saturne/Lune Noire est Planète Levante. Cérès est hors limite en maison VIII (nouvelle secousse). Pluton sera planète Levante le 5 janvier 2018 lors de la conjonction Saturne/Lune Noire suivante. Le 15 janvier 2018, la conjonction sera conjointe à Mercure qui augmente ce qu’il touche. Le 7 et le 12 février 2018, la conjonction sera à l’opposition de Koré , la planète du minimum vital (probables pénuries alimentaires). Le 14 et le 19 mars 2018, l’opposition à Koré sera partile. Le 25 avril, la conjonction sera, en plus, conjointe à Mars. Et ça continue comme cela, la Lune Noire passant d’une conjonction à Saturne à une conjonction à Pluton, et vice versa.

Entre le 23 juin 2017, conjonction Saturne Lune/Noire et le 27 juin 2017, conjonction Pluton/Lune Noire, 4 planètes seront en parallèles de déclinaison : Lune noire, Saturne, Mars et Pluton, en contre-parallèle du Soleil et de Mercure. Impossible qu’il ne se passe rien pendant cette période, et cela ne devrait pas être une partie de plaisir.

Comprenez-moi bien. Ce qui est inquiétant, c’est moins la conjonction Saturne/Lune Noire que sa répétition, 24 fois en quelques mois. L’on dit souvent, une fois ça passe, deux fois ça passe, mais trois fois ça casse. Alors 24 fois ! Forcément, il y aura une fois où cela ne passera pas. De plus il y ces points communs avec les krachs précédents .

L’histoire ne se répète peut-être pas exactement, mais elle est cyclique, et il y a de grandes chances que les mêmes configurations produisent des effets analogues.

PS : les thèmes ont été montés pour Paris. Bien entendu, les situations seront différentes d’un pays à l’autre. Nous le verrons lors de l’examen des Nouvelles et Pleines Lunes, le moment venu. Mais la tendance générale est celle décrite ci-dessus.

VAN GOGH, Mars/Neptune et Lune Noire.

Samedi 14 janvier 2017, nous avons regardé, mon épouse et moi, un excellent reportage sur Arte, sur Van Gogh. En fait, il s’agissait plutôt d’une enquête menée par une historienne américaine, vivant depuis 30 ans à Arles, et qui a consacré 7 ans de sa vie de chercheur pour savoir si Van Gogh s’était coupé la totalité de l’oreille gauche ou seulement le lobe. Cela peut paraître totalement dérisoire et inutile. Pourtant, on se laisse prendre par cette enquête et l’on ne peut qu’admirer la ténacité de cette femme en quête de vérité.

Finalement, c’est une lettre du docteur REY, qui soigna Van Gogh, retrouvée dans les archives de l’université de Berkeley en Californie, qui lui apporta la réponse à cette énigme. VAN GOGH s’est bien coupé la totalité de l’oreille gauche, contrairement à ce que Paul SIGNAC, ami du peintre et peintre lui-même, avait consigné dans ses carnets. Le document est à présent encadré et exposé au VAN GOGH MUSEUM d’Amsterdam.

Je relate cette histoire dans ce journal, parce qu’elle m’a conduit à m’intéresser au thème de ce peintre. Le jour de passage à la télévision de ce reportage, le ciel montrait une succession planétaire composée de Neptune, Vénus et Mars. Je ne fus donc pas étonné de trouver dans le thème de VAN GOGH une succession de ces trois planètes dans l’ordre Neptune, Mars et Vénus. Voici ce thème :

van-gogh-vincent

Neptune et Mars encadrent le Milieu du Ciel de VAN GOGH. J’ai légèrement modifié l’heure de naissance, toujours arrondie à cette époque, pour que le MC soit au mi-point exact des deux planètes, tant le destin de cet homme illustre bien cette configuration : appel vers une forte spiritualité (Neptune et le MC sont en maison IX), mais, malheureusement, une dérive vers une addiction aux drogues, provoquant la déchéance (ici tabac et alcool, principalement absinthe).

Il y a pas mal d’enseignements dans ce thème. Mars est le maître de l’heure. Le maître de l’heure est beaucoup plus important qu’on ne le dit généralement. Bien des astrologues n’en tiennent même pas compte. C’est une erreur. J’ai maintes fois constaté que le maître de l’heure avait un lien avec la tonalité de notre parcours terrestre. Pensez aux expressions « être né à l’heure de «  ou bien « son heure était venue ». Etre né à l’heure de Mars ou Saturne donne des vies infiniment plus difficiles que si l’on naît à l’heure de Vénus ou Jupiter.

Le maître de l’heure, Mars, est conjoint à Vénus. Cela me permet de rappeler une règle. Lorsque le maître de l’heure est conjoint à une planète, cette dernière tend à se substituer à lui. Cela ne retire pas les effets du maître de l’heure sur la destinée, mais celui-ci va vibrer selon les vibrations de la planète conjointe. Ici, Vénus est exaltée dans le signe des Poissons. Vénus est maître de la maison V qui est celle de l’art et de la création, quand elle est dominée par Vénus. C’est donc dans la création artistique que l’énergie martienne va se manifester. Quiconque a vu un tableau de VAN GOGH a ressenti cette énergie puissante.

Autre enseignement, celui lié à la Part de Fortune. Cette part renseigne sur le degré d’aisance matérielle. Il y a plusieurs façons de la calculer. La façon classique de la calculer est, pour une naissance diurne, ASC + Lune – Soleil. En procédant de cette façon, la Part de Fortune serait conjointe à Vénus exaltée, ce qui promettrait une vie matérielle aisée. Or, ce ne fut pas le cas. VAN GOGH sera pauvre toute sa vie, recherchant même le dénuement, dépendant entièrement de la bonté de son frère Théo pour subsister. Cette part n’est donc pas appropriée. Il existe d’autre façons de calculer cette part – part placidienne, part selon Bezza, part In Mundo. Ce sont des parts qui font appels au calcul, prenant en compte les ascensions droites et obliques. Je serais bien incapable de les positionner sans le recours à un logiciel. Le mien, Astro PC, propose de calculer la part de fortune In Mundo (dans le monde). Vue sous cet angle, la Part de Fortune n’est plus en Poissons mais en Capricorne et en maison VIII. Le fait de la trouver en maison VIII indique que la situation matérielle dépend des autres, ce qui fut bien le cas. Cette part de Fortune est au carré de son maître, Saturne, qui est en chute dans le signe du Bélier. Cela correspond parfaitement à la situation matérielle de VAN GOGH qui a vécu dans une extrême indigence.

L’on notera que la maison II n’apporte aucune amélioration à la situation financière. La maison II est en Cancer, signe de la Lune qui, elle aussi se trouve en chute dans le signe du Scorpion sidéral, en maison VI, la maison du travail. Le travail ne lui rapporte rien. VAN GOGH ne vendra qu’une seule toile de son vivant.

Le dernier enseignement que l’on peut tirer de ce thème vient de la conjonction exacte Mercure/Lune Noire. Mercure étant le gouverneur du thème par sa maîtrise sur l’ascendant dans le signe des Gémeaux sidéral, sa conjonction à la Lune Noire active fortement cette antenne. VAN GOGH est un être Lune Noire. Il est obsédé par le mal, la culpabilité et le châtiment. Il aspire à une élévation de l’âme, mais ce sont ses démons qui le hantent. Il se punit de ne pouvoir les dominer. L’on ne peut pas comprendre son geste du 23 décembre 1888 quand il se coupe l’oreille si l’on exclu la Lune Noire de l’analyse astrologique. Voici les directions secondaires pour cette journée.

van-gogh-vincent-ds-1888-12-23

Et voici les directions secondaires pour le jour de son suicide le 29 juillet 1890.

van-gogh-vincent-ds-1890-07-29

Dans le premier thème, l’on voit que la Lune Noire a progressé de Mercure radical au Soleil dirigé. Dans le second thème, la Lune Noire, qui a continué sa progression, se positionne sur Saturne dirigé. Les deux actes les plus dramatiques de l’existence de VAN GOGH, sa mutilation et son suicide, sont signifiés par des directions de la Lune Noire sur d’autres planètes.

Je remercie donc Arte de m’avoir mis sur la piste de VAN GOGH dont l’examen du thème a permis d’éclaircir certaines notions (maître de l’heure, part de fortune et Lune Noire) qui sont souvent mal comprises ou mal interprétées.