L’UPR et le cycle Saturne/Neptune

Cet article va me donner l’occasion d’aborder une phase du cycle Saturne/Neptune.

L’UPR ou Union Populaire Républicaine est un parti qui fut fondé par François ASSELINEAU, un haut fonctionnaire, inspecteur des finances à la retraite. Ce parti est le seul, en France, à prôner la sortie de l’Union Européenne, le retour aux frontières et à la monnaie nationales. Il compte aujourd’hui, environ 10 000 adhérents, ce qui n’est pas négligeable. C’est davantage que les Verts. Son leader, brillant conférencier, aux connaissances historiques indéniables, est un nostalgique de la France de 1945 et du Conseil National de la Résistance dont il fait son modèle politique. Il n’a pas de mots assez durs sur le Front National qu’il considère comme un parti appartenant au système, qui n’a nullement l’intention de sortir la France de l’Union Européenne.

Ce parti fut créé le 25 mars 2007, jour du 50ème anniversaire du Traité de Rome. Voici son thème de naissance à l’heure de la Planète Levante.

Le jour de sa naissance, Vénus est la Planète Levante. Elle est en exil dans le signe du Bélier. Elle est, de plus, maître de l’heure. C’est une mauvaise position. Généralement, avec Vénus en Bélier, l’on s’enflamme vite, mais la flamme s’éteint tout aussi rapidement. Vénus est maître de VII, la maison des autres. Avoir le maître de VII en I, c’est avoir les autres chez soi. Le parti n’est pas aussi indépendant que le prétend son leader.

Le maître de Vénus, c’est Mars. Mars est conjoint à Neptune et à l’opposition de Saturne, en exil, dans le 4ème signe et 4ème maison. La maison IV est celle de la nation. Saturne en exil exprime la nostalgie du passé et la détestation de la situation présente. L’opposition de Mars, maître de I, montre bien le combat pour dénoncer la situation présente. Mars est conjoint à Neptune ; le combat est idéologique. Mais Neptune s’oppose à Saturne. Curieusement, le parti socialiste est né aussi sous une opposition Neptune/Saturne. Il est vrai que le programme économique du Conseil National de la Résistance est très socialisant, s’inspirant des avancées sociales du Front Populaire de 1936, période également d’une opposition Saturne/Neptune.

Avec une conjonction Mars/Neptune opposée à Saturne, le régime politique de l’UPR, s’il parvenait au pouvoir, serait  idéologique et dur. La force primerait sur la négociation. Le parti d’ailleurs n’a rien de démocratique. Il ne repose que sur un homme, François ASSELINEAU, qui dirige toute la maison du sous-sol au grenier.

Le discours occupe une place très importante à l’UPR. La Lune est en III dans le signe des Gémeaux. Cette Lune forme un carré en T avec Pluton et la Lune Noire en Apex. Le discours est, avant tout, destructeur. Il faut bien détruire avant de reconstruire. Le maître de la Lune est Mercure, situé en maison XI, la maison de la politique, où se trouve aussi une conjonction Uranus/Nœud Nord. C’est la grande particularité de ce parti, qui s’est agrandi grâce à l’Internet, permettant de diffuser largement les discours pédagogiques de François ASSELINEAU, dont certains durent 2 heures. C’est ainsi qu’il a recruté, avec succès, bien qu’il soit totalement ignoré des grands médias, de la radio, de la télévision et de la presse écrite.

Mais revenons au cycle Saturne/Neptune. Actuellement, les deux planètes sont au carré l’une de l’autre. Saturne est rétrograde, et, à partir du 13 juin, Neptune le sera aussi. Cela traduit une crise profonde chez les socialistes que tout le monde peut constater. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, cela produira aussi une crise au sein de l’UPR, parti dépendant du même cycle planétaire. La situation sera encore plus critique vers le 25 août 2016 lorsque Mars aura rejoint Saturne sur Antarès. Cette conjonction Mars/Saturne/Antarès 15 Scorpion sera au carré partile de Neptune 15 Verseau. La crise risque d’être profonde, tant au parti socialiste qu’à l’UPR, et principalement pour ce dernier, la configuration planétaire activant l’opposition Mars/Neptune à Saturne qui prévalait à la création du parti.

De deux choses l’une ; ou bien le parti implose, ou bien, suite à des évènements gravissimes en France, l’UPR tente une percée politique. Voici le thème du 25 août 2016.

Transits 2016 08 25

Vénus se lève comme lors de la création de l’UPR. Située à 29 Lion, Vénus est en aspect partile avec Uranus à 29 Poissons. Nous sommes à l’heure de Mars qui fait une conjonction à Saturne et Antarès, au carré partile de Neptune. La triple conjonction Saturne/Antarès/Mars est au sesqui-carré d’Uranus. J’utilise rarement les aspects mineurs, mais, dans ce cas précis, je trouve que cet aspect est important, à cause du lien Uranus/Ascendant qui se trouve ainsi relié à Mars, maître de l’heure. La situation a quelque chose de quasi insurrectionnelle. Ne trouvez-vous pas ?

Cette journée est également étroitement liée à François ASSELINEAU. Il est né le 14 septembre 1957 à Paris. Nous ne connaissons pas son heure de naissance. A défaut, je monte le thème sur la Planète Levante. Voici ce thème :

ASSELINEAU François

Quatre planètes en Lion dont le Soleil et Mars. François ASSELINEAU est un leader, fait pour commander. La Planète Levante est Mars. C’est un combattant. Mars se situe à 29 Lion. Or, le 25 août 2016, la Planète Levante, Vénus, est à 29 Lion. Les maîtres lunaires de ce degré sont Soleil et Mars (le ciel insiste). Vénus passe sur Mars natal en aspect partile à Uranus, ce qui ne peut qu’exciter les passions.

Cette journée du 25 août 2016 est à une semaine du 1er septembre, jour d’une éclipse de Lune qui aura lieu à 14 Lion, au carré partile du Saturne d’ASSELINEAU, situé à 14 Scorpion.

Quinze jours plus tard, c’est l’anniversaire d’ASSELINEAU. Voici le thème de sa révolution solaire.

ASSELINEAU François RS 2016

C’est un thème très tendu, mais aussi très fort. La Lune est le maître de l’heure. Elle maîtrise la maison X et le MC (profession et destin). Elle occupe le 10ème signe, le Capricorne, signe politique, et est au trigone de Vénus, maître de l’ascendant annuel. L’on sait que ASSELINEAU voudrait jouer les trouble-fêtes aux présidentielles. Il sait également que l’establishment fera tout pour qu’il n’obtienne pas les 500 signatures, comme en 2012.

Le point fort de ce thème est le carré partile Soleil 26 Lion à Mars 26 Scorpion. Je rappelle que François ASSELINEAU est né sous une conjonction Soleil/Mars. Les deux planètes sont en domicile, donc fortes et bien disposées. Le carré partile vaut conjonction. De plus, Mars dispose du mi-point Jupiter/Neptune, les deux planètes qui constituent le cycle de la Vème République. L’on peut dire que ASSELINEAU se battra comme un Lion.

Le fera-t-il dans le cadre d’une élection où il n’a aucune chance (l’UPR peine à atteindre les 1% de voix aux élections) ou profitera-t-il d’une période troublée pour tirer son épingle du jeu ? La réponse est dans la question.

L’on sait aussi que François ASSELINEAU est considéré, par la classe dirigeante, comme un « complotiste ». Or, le gouvernement cherche une voie juridique pour fermer les sites jugés « complotistes », c’est-à-dire tous ceux qui s’opposent au système. L’UPR et François ASSELINEAU pourraient faire partie des victimes, ce qui serait un coup de menton à la ERDOGAN. Chacun son style mais toujours dans la logique de Saturne au carré de Neptune.

A ce propos, vous trouverez de nombreux articles sur Internet, concernant le carré Saturne/Neptune. Pratiquement tous vous parleront de Saturne en Sagittaire dont l’intransigeance est adoucie par la traversée du signe de Jupiter. Les faits vont évidemment à l’inverse. La raison est que tous ces sites considèrent la position de Saturne en tropical, alors qu’il traverse le signe du Scorpion sidéral, signe de Mars et d’Antarès. Loin d’un adoucissement, nous assistons, au contraire à un raidissement et un durcissement des positions, que ce soit celles des pouvoirs en place ou de leurs opposants.

En ce moment, en France, les hommes les plus à gauche et le syndicat le plus à gauche, la CGT, qui a toujours été proche du parti communiste, durcissent leur opposition au gouvernement. Leurs actions violentes illustrent le carré Saturne en Scorpion/Neptune en Verseau. Ces gens-là n’ont aucunement l’intention d’entrer en discussions diplomatiques avec le pouvoir. Ils veulent le renverser.

L’UPR, avec sa conjonction Mars/Neptune à l’opposition de Saturne, est dans la même logique. C’est pourquoi l’on peut s’attendre aussi à un durcissement de l’action de leurs militants, lassés qu’ils sont d’être systématiquement écartés du débat public. Les motifs ne sont pas les mêmes que ceux de la CGT, mais le moteur, lié à un ressentiment, est identique.

Le « ressentiment » ! Tel est le maître-mot du carré Saturne/Neptune. Après la conjonction Saturne/Neptune, les phases de sextile et de trigone permettent des avancées dans la construction (Saturne) des idéaux sociaux (Neptune). Dans les phases d’opposition, les déceptions se font jour, l’édifice se fissure, et dans les phases de carré, le ressentiment et l’esprit de trahison apparaissent et s’expriment au grand jour.

C’est cette phase que nous allons vivre ensemble dans les semaines et mois qui viennent.

———————————-

Le cycle Saturne/Neptune ne concerne pas que la France. Ce cycle est aussi lié à l’histoire de la Russie. La conjonction de 1917 est liée à la révolution bolchévique, celle de 1953 à la mort de Staline, et celle de 1989, à la chute de l’Union Soviétique. Dans les années qui ont suivi cette chute, la Russie perdit un grand nombre de ses satellites, mais conclut avec les EU que l’OTAN ne s’y installerait pas. Cet accord vole en éclat aujourd’hui et l’OTAN installe des bases nouvelles en Bulgarie, en Roumanie, en Ukraine, dans les pays Baltes, en Pologne. Cela est inacceptable pour la Russie qui se retrouve encerclée. Elle va donc réagir. Je ne peux dire comment. Mais, elle aussi, se sent trahie.

Le carré Saturne/Neptune semble bien s’apparenter au mensonge et à la trahison.

Le cycle Saturne/Neptune peut s’appréhender selon des phases de 9 ans qui se soldent chacune par une crise majeure. Voici pour l’URSS (Russie aujourd’hui) les différentes crises depuis 1953 :

– 1953 + 9 = 1962 : crise des missiles de Cuba

– 1962 + 9 = 1971 : schisme sino-soviétique sur fond de guerre indo-pakistanaise.

– 1971+ 9 = 1980 : début guerre d’Afghanistan dont l’URSS ne se remettra jamais.

– 1980 + 9 = 1989 : chute du Mur de Berlin, prélude à la chute du communisme.

– 1989 + 9 = 1998 : crise économique et financière de grande ampleur ; 48% d’inflation et dévaluation du rouble + guerre de Tchétchénie.

– 1998 + 9 = 2007 : guerre en Ossétie du Sud et Abkhazie (surtout en 2008)

– 2007 + 9 = 2016 : guerre ?????

 

4 réflexions sur “L’UPR et le cycle Saturne/Neptune

  1. Bonjour,

    Plusieurs de vos analyse semblent converger vers un point de rupture cet été/Automne. Je connais Asselineau pour avoir écouté certaines conférences très intéressantes au demeurant. J’écoute aussi le Général Tauzin qui lui aussi se lance pour 2017. Ca semble se lever un peu de tous les cotés. Je me demande d’ailleurs si le gouvernement ne va pas finir par tomber. Je suis très dubitatif quand à voir Hollande finir le mandat.

    Cordialement

    J'aime

    1. Bounour Gil,
      Oui, effectivement, je crois que nous nous dirigeons vers un point de rupture. Reprenez le thème du gouvernement Valls que j’ai publié. Il finira mal. Uranus levant, au carré de Pluton et de Jupiter. C’est le type même de configuration qui dit « ça passe ou ça casse ».

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s