La Grande Loge de Londres

Alors que le président de la République s’est rendu, le 27 février 2017, au Grand Orient (l’on ne se cache même plus) pour le 300ème anniversaire de la franc-maçonnerie, j’ai trouvé intéressant de m’intéresser à la naissance de la Grande Loge de Londres, à l’origine de toutes les loges du monde entier.

Le 26 juin 1717 s’est constitué la Grande Loge de Londres, dans une petite brasserie appelée The Goose and Gridiron (l’Oie et le Gril), réunissant 4 petites loges londoniennes. L’assemblée, composée d’une vingtaine de personnes seulement, allait élire leur premier grand maître, Antony SAYER.

Cet événement, à l’époque anecdotique et confidentiel, allait pourtant sceller la naissance d’une organisation tentaculaire qui s’étendra, sous différentes obédiences, à l’ensemble de la planète.

Voici le thème de cette journée, monté sur la Planète Levante, Jupiter.

Nous sommes en calendrier Julien car la Grande Bretagne n’adopta le calendrier Grégorien qu’en 1752.

Grande Loge de Londres

Ce thème est exceptionnel par les aspects exacts à l’axe du méridien.

Le Milieu du Ciel est à 19 Verseau, Pluton à 19 Lion et Sirius à 19 Gémeaux. Les deux extrémités de l’axe sont aussi reliés à la Lune Noire par deux aspects mineurs mais exacts. Par expérience, un aspect mineur exact est plus important qu’un aspect majeur à orbe large.

Nous avons donc deux pôles. L’un est Sirius en maison I, l’étoile la plus brillante de notre système solaire, et la Lune Noire en maison VIII, qui est, en quelque sorte, son inverse. Pluton fait le lien entre ces deux pôles. Pluton est la planète de la renaissance, du renouveau. Pour qu’il y ait renaissance, il faut qu’il y ait mort. C’est ce que représente la Lune Noire. Sirius représente la nouvelle religion, liée au culte d’Isis, la déesse-mère primordiale, âme de l’étoile Sirius. La Lune Noire représente l’œuvre alchimique (œuvre au noir) qui est un processus de transmutation, de passage d’un état à un autre état, du noir au blanc, de l’obscurité à la lumière.

Symboliquement, l’on peut dire que la Lune Noire représente Seth, Pluton Osiris, d’abord mort puis ressuscité, devenant Horus, dieu solaire, représenté par Sirius.

C’est une œuvre de purification comme l’indique la conjonction de la Part de Religion à Pluton, au trigone de Cérès, la planète de la purification.

L’on voit bien dans ce thème, qu’au delà du désir de se regrouper (Gémeaux) pour amplifier le mouvement (Jupiter Planète Levante) et de se multiplier (Mercure en Gémeaux) dans un esprit confraternel (Vénus en Gémeaux), il y a tout un projet occulte (Lune Noire en VIII) destiné à transformer (Pluton angulaire) en profondeur (conjoint au Fond du Ciel) l’homme lui-même pour un accès aux lumières (Sirius).

Sirius, c’est la force de l’esprit qui, allié à Jupiter, encadrant tous deux le Soleil, doit apporter la bienveillance, la spiritualité et la sagesse.

Malheureusement, ces nobles intentions ont très vite été détournées, lorsque en 1776, la haute finance s’est allié à la franc-maçonnerie, profitant de ses pouvoirs occultes pour diriger le monde. Jupiter dirigé , également significateur d’argent, sera alors à l’opposition exacte de la Lune Noire radicale. Fortune dirigée sera conjointe à la Part de Religion. Il ne s’agit plus d’accès aux lumières mais aux richesses de ce monde.

Le nouveau dieu n’est plus Sirius, mais Mamon. On en est toujours là, aujourd’hui.

Si l’on prolonge les directions jusqu’à notre époque, nous obtenons une carte bien étrange. La voici :

Grande Loge de Londres DS 2017

301 ans plus tard, Neptune retrouve exactement sa position radicale à 24°40 Bélier sidéral. Ce Neptune est conjoint partile à la Lune, ce qui indique que l’année est importante. Quelque chose doit se passer de l’ordre de cette conjonction, comme une prise de conscience. Lune/Neptune est au sextile exact du mi-point Jupiter/Vénus radical en Gémeaux. Cette conjonction représentait le côté généreux, humanitaire et spirituel de la Planète Levante et du maître de V. Le sextile est donc hautement bénéfique. Le Soleil à 19 Bélier, point d’exaltation du Soleil, donc à sa puissance maximum, est au sextile de Sirius et au trigone exact de Pluton. Il y a donc bien un renouveau spirituel, un retour aux sources et aux qualités primordiales qui prévalaient à la naissance de la Grande Loge.

Comment un retournement pourrait-il être possible ? Le Soleil est à 19 Bélier, signe de Mars. Or Mars est à 19 Taureau, au carré partile de Pluton radical 19 Lion et de l’axe du méridien 19 Verseau/19 Lion. Mars transite la maison XII radicale qui est une maison d’épreuves. Il est conjoint à Cérès qui est la planète du sacrifice et de la purification. La prise de conscience et le retour aux sources passeront donc par des épreuves de nature purificatrice.

Ce thème dirigé annonce une bonne nouvelle précédé d’une mauvaise. L’on ne peut en dire plus, mais ce thème progressé annonce la fin d’un monde et la naissance d’un monde nouveau.

Je sais que les catholiques ne peuvent admettre la comparaison de la figure du christ avec celle du Soleil. Pourtant, l’Église catholique a bien fixé symboliquement sa naissance au 25 décembre, moment où le Soleil regagne sur l’obscurité. La symbolique christique appartient à la Tradition, et se retrouve dans de nombreuses religions qui ont précédé le christianisme. Ainsi Orphée chez les Grecs dont le nom signifie « lumière d’amour ». Horus, chez les Égyptiens, c’est Osiris ressuscité, représenté par un petit enfant sur les genoux de sa mère, représentation identique à la Vierge et l’Enfant, tant de fois peinte par les peintres chrétiens du Moyen-Age et de la Renaissance. Mithra, le Dieu-Soleil aux 12 compagnons est un autre exemple. Les religions disparaissent mais ne meurent pas. Elles renaissent sous une autre forme adaptées à un nouveau temps, un nouvel état de conscience.

C’est ce que thème m’inspire. Après bien des errements, des épreuves et des souffrances, une nouvelle religion va naître, reprenant la symbolique plurimillénaire de Sirius, sous une forme à ce jour inconnue, rayonnant l’amour céleste.

C’est ce que les chrétiens appellent le retour du Christ-Roi. Mais pas sous la forme qu’ils imaginent.


PS : cet article sera le seul de la semaine, car je pars faire un petit voyage en Italie, sans ordinateur et donc sans logiciel. J’emporte tout de même ma tablette pour répondre à vos messages. Bonne semaine à tous.

 

 

9 réflexions sur “La Grande Loge de Londres

    1. Mais uma vez excelente. O Durão Barroso é mais um inntcpeoemte inerte que os senhores da politica e do capital lhe interessa manter à frente dos destinos da Europa. Sabe rir, sabe falar linguas mas sabe-se que nunca vai resolver nada. No fundo é o homem ideal para os bastardos do poder. A Perfeita marioneta.

      J'aime

  1. Bonne fête Monsieur,

    La subtilité de votre analyse est impressionnante.
    Jean Phaure disait: «Lorsque Dieu efface, c’est qu’il va écrire».

    C’est sûrement une erreur de plume qui vous a fait saisir 26 juin au lieu de 24, la St Jean d’été ayant toujours été leur fête. ce jour-là était un lundi.

    HS: Pensez-vous qu’un navire puisse chavirer parce que son thème et celui du commandant étaient incompatibles?

    Dommage que vous ne sembliez pas avoir de boîte postale…

    Salutations et merci pour votre site où l’on enrichit beaucoup son intellect.

    J'aime

    1. Effectivement, la St Jean, c’est le 24 juin.
      Oui, je pense qu’il serait très intéressant de comparer les thèmes des bateaux à ceux des capitaines. Mais pas seulement les bateaux. Lorsque l’on veut acheter une voiture, il convient de bien choisir sa date

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s