La conjonction Jupiter / Vénus.

Le 13 novembre 2017 a eu lieu une conjonction Vénus/Jupiter. Traditionnellement, Vénus et Jupiter sont considérées comme des planètes bénéfiques. Vénus est dite « petite bénéfique » et Jupiter « grand bénéfique ».

Il faut grandement nuancer ces notions. Si ces planètes peuvent apporter une dose de chance pour Jupiter et de douceur pour Vénus, elles peuvent aussi apporter bien des malheurs si elles ne sont pas accompagnées de tempérance.

Prenons le cas de Vénus. Contrairement à ce que l’on lit un peu partout, Vénus n’est pas la planète de l’amour, mais celle du désir et du plaisir, ce qui n’est pas la même chose. La planète de l’amour est le Soleil, en tant que maître du Lion, 5 ème signe, analogique à la maison V. L’amour est en sentiment qui élève l’âme au dessus de sa propre condition.

Ce n’est pas la fonction de Vénus. Vénus est maître du Taureau, 2ème signe, analogique à la maison II. Elle a une vocation reproductrice, passant par la séduction, le désir sexuel, le plaisir. Loin de moi l’idée de renier le plaisir. Mais reconnaissons que son excès, c’est-à-dire, un excès non maîtrisé, apporte plus de malheur que de bonheur. La nourriture, le sexe, l’alcool, le tabac, voir certaines drogues, apportent du plaisir. Mais l’excès de nourriture peut conduire au surpoids et au diabète, l’excès de tabac au cancer du poumon, l’excès d’alcool à la cirrhose du foie, l’excès de sexe aux maladies vénériennes (terme ayant la même racine étymologique que Vénus), l’excès de drogue à la déchéance. L’on voit bien que le petit bénéfique peut devenir un grand maléfique.

C’est la même chose pour Jupiter. Cette planète est bénéfique quand elle met à l’abri du besoin. Mais, en excès, elle conduit à l’oisiveté, mère de tous les vices. Elle rend vaniteux et fat. Sa particularité est d’augmenter ce qu’elle touche. Elle peut augmenter les qualités de la planète qu’elle touche, mais peut aussi en augmenter les défauts. Si de bons aspects de Jupiter et Vénus peuvent apporter un peu de douceur dans ce monde de brutes, conditionné par les actions conjuguées de Mars et de Saturne, les bons aspects de Mars et de Saturne permettent d’endiguer les excès des deux bénéfiques. Mars secoue les indolents vénusiens et Saturne tempère les excessifs jupitériens.

Voyons un peu le thème de la conjonction Vénus/Jupiter du moment.

Jupiter Vénus 2017

Vous allez voir que nous sommes en plein dans l’atmosphère du moment. La conjonction Vénus/Jupiter est dans le signe de la Balance, 7ème signe. Vénus est est maître de la maison VII par le Taureau, mais aussi maître de XII. Elle est dignifiée donc positive. La maison VII en Taureau, c’est l’autre dans sa fonction du désir sexuel. La maison XII c’est la maladie, et, par son analogie avec le signe des Poissons, c’est le pêché originel. La Balance, c’est le glaive de la justice, et Jupiter est aussi analogique à la justice. La dénonciation des comportements sexuels inappropriés s’inscrit donc parfaitement dans un soucis de justice. Le Soleil est en chute. Le Soleil, c’est le symbole masculin. Ce symbole est en maison XII. C’est donc lui qui est accusé. Cependant, il est au sextile de la Lune. Le mouvement s’inscrit dans un objectif d’égalité entre les deux sexes.

Tout serait parfait si la Lune Noire n’intervenait pas dans ce processus. Elle transite l’ascendant. Or, la Lune Noire est toujours excessive. C’est l’absolue pureté de l’inaccessible étoile. Elle se veut plus royaliste que le roi, et laver plus blanc que blanc. Elle aussi aurait besoin d’être freinée dans ses élans, ce qu’elle n’est pas puisqu’elle est au sesqui-carré d’Uranus conjoint à Eris, planète du ressentiment.

Ni Vénus ni Jupiter ne sont freinées dans leur élan par une influence saturnienne. Les planètes sont donc dans l’excès. Le mouvement a commencé avant la conjonction, alors qu’elle était en formation. Cérès dominait en déclinaison. Cérès, c’est la planète du féminisme comme je l’ai démontré dans un article sur Simone de Beauvoir. Les féministes sont donc à l’action. Actuellement, Mercure est passé devant Cérès en déclinaison. Mercure est dans le signe du Scorpion. C’est ce signe qui va prévaloir dans les jours qui viennent. Le 17 novembre, le Soleil va aussi passer de Balance en Scorpion, puis la Lune le 19 novembre. Et enfin Vénus le 28 novembre. Or, Vénus en Scorpion est dégradée, pervertie. J’en conclus que le mouvement de salubrité publique qui a prévalu au début des dénonciations, va évoluer en règlements de compte, ce qui va se retourner contre les initiateurs de ce mouvement. ACTION >>> REACTION.

Le féminisme cérésien victimaire s’exprime dans toute sa démesure, s’en prenant non seulement aux hommes qui, par nature, sont forcément des salauds, mais aussi à la langue française, d’abord par la féminisation des fonctions, puis maintenant par l’écriture inclusive et même aux règles élémentaires de grammaire en voulant changer les règles des accords. Cela pourrait prêter à sourire tant l’on est tombé dans le ridicule. Malheureusement, il s’agit d’une nouvelle inquisition que je trouve, personnellement, insupportable. Nous avons eu droit à toutes sortes de lamentations victimaires, des juifs, des noirs, des arabes, des musulmans, des homosexuels, des transgenres. Voici maintenant celles des femmes qui, en effet, sont bien à plaindre. A qui le tour ? La division, toujours la division !

La société n’aura rien gagné dans cette affaire, d’autant que les deux maîtres du Scorpion, Mars et Pluton, vont entrer en carré donc en conflit. Nous en reparlerons lorsque nous étudierons le thème de la prochaine Nouvelle Lune.

—————————–

PS : un bel exemple d’une conjonction Vénus/Jupiter maîtrisée est le thème de Paul BOCUSE, qualifié de cuisinier du siècle. Sa conjonction Vénus/Jupiter, ainsi que Mercure, le Soleil et la Lune, gouverneur du thème, sont en Capricorne, signe de Saturne qui structure et discipline l’ensemble.

24 réflexions sur “La conjonction Jupiter / Vénus.

  1. Mort accidentelle du champion de ski David Poisson. Dans son thème de naissance : Soleil à 15°46 Poissons à l’opposition exacte de Mars 15°46 Vierge rétrograde.

    J'aime

  2. Je suis curieuse de savoir comment vous règleriez les « désaccords » aujourd’hui ceux des droits des femmes vs le pouvoir des hommes.
    Si vous trouvez cela ridicule, pourquoi ne pas abonder dans le sens des femmes, pourquoi et par qui ces règles d’accord Furent elles écrites ?
    Les hommes, ne sont pas tous des salauds, mais la société construite aujourd’hui de manière patriarcale (pouvoir au père) pousse les « salauds » à en abuser.

    J'aime

    1. La société, en France, n’est plus patriarcale depuis des lustres. Les femmes ont exactement les mêmes droits que les hommes. Je ne fustigent d’ailleurs pas les femmes, mais certaines féministes androphobes ou androgynes. Je sais faire la différence.
      Il n’y a pas de droits des femmes contre le pouvoir des hommes. Il y a un droit des femmes et des hommes, le même pour tous. Je combats, à ma façon, cette façon qu’ont certains, ou certaines, de dresser les uns contre les autres.

      Quant au supposé pouvoir des hommes, cela me fait rigoler. Regardez les couples autour de vous et dîtes-moi qui est le décisionnaire.

      Aimé par 1 personne

        1. « Je ne fustige pas… Oh la faute ! »
          Mais non, mais non. C’est sans aucun doute que vous en valez plusieurs et que intuitivement vous le savez bien! 🙂

          Plus sérieusement, le féminisme, quelle perversion et le machisme, quelle bêtise!
          Plus que d’égalité (qui n’a jamais été qu’une utopie de plus pour faire se battre entre eux les humains) les hommes et les femmes ont besoin de complémentarité, de respect mutuel et d’amour.
          Trois choses que la guerre des sexes interdit.
          Bref tout le monde y perd…..sauf le diviseur

          J'aime

    1. J’ai tenu, avec mon épouse, une agence immobilière. Dans 80% des cas c’était la femme qui était décisionnaire. Ce que femme veut Dieu le veut, dit le proverbe.

      Pour revenir à la société prétendument patriarcale. En cas de divorce, dans 12% seulement des cas les enfants sont confiés au père.
      Dans l’enseignement et dans la magistrature, les femmes sont largement majoritaires. Il n’y a plus aucune profession où les femmes sont absentes.

      Donc, la société n’est plus patriarcale. Ce serait même plutôt l’inverse. En revanche, avec l’arrivée massive de populations de confessions musulmanes, cela pourrait s’inverser dans une génération. Il faut donc toujours rester vigilant.

      J'aime

  3. Belle démonstration et remise des pendules à l’heure !
    Au niveau social, je ressens aussi cet effet de division jusqu’à l’extrême ridicule, mais avec les féministes c’est toujours ainsi …
    L’égalité entre hommes et femmes ne peut passer que par la reconnaissance de leurs différences qui les fait complémentaires et unis.
    Mais que cette lessive de linge sale ait pour figure de proue des musulmans comme T Ramadan, fait sourire car chez eux la reconnaissance des femmes est incompatible avec leur culture. Ils ne cessent de le démontrer, même entre hommes, car à la vue du nombre de décapités des « insoumis », il est aisé de comprendre que la partie est perdue d’avance.
    Ils ont tant de retard qu’ils dénaturent le débat, ils sont un boulet à traîner et de plus ils obstruent le vrai débat des inégalités au travail entre hommes et femmes, il est inconcevable qu’à même diplôme les femmes n’aient pas le même salaire.

    Serait ce cette conjonction Jupiter/Vénus qui m’a fait retrouver par hasard, ce WE, un ancien collègue perdu de vue depuis 9 ans ? Personne avec qui je partageais les mêmes points de vue.

    J'aime

    1. Si l’on veut rentrer dans la psychologie des musulmans mâles, l’on n’a pas fini. J’ai lu une entrevue avec une princesse saoudienne décrivant la société en Arabie. Morale extrême pour le bas peuple et orgie pour les princes.
      Je n’ai jamais compris la soumission de certains intellectuels et journalistes français à Ramadan, lui qui n’a jamais su dénoncer clairement la lapidation des femmes adultères (pas des hommes). Cela prend encore plus de saveur maintenant qu’il est accusé de plusieurs viols. Cela n’empêche pas Edwy Plesnel de continuer à le soutenir et à 200 intellectuels de soutenir le patron de Médiapart. Bref ! il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Tous ces gens sont de gauche, donc progressistes. Cela donne à réfléchir.

      J'aime

    2. Concernant l’égalité de salaires entre les hommes et les femmes. Je crois que cette égalité existe dans la fonction publique. Les professeurs femmes ne gagnent pas moins que les professeurs hommes, me semble-t-il.
      La question se pose donc dans le privé. J’ai travaillé dans une société où il y avait autant d’hommes que de femmes dans le service « achats ». Certaines femmes gagnaient moins que les hommes mais l’inverse était vrai également. Le diplôme n’a rien à voir dans le niveau de rémunération. Aux achats, certains n’avaient aucun diplôme et gagnaient très bien leur vie (heureusement d’ailleurs). En général, les gens étaient payés selon leurs performances. Mais pas toujours. Le copinage et le népotisme existaient aussi. Bref! la société est imparfaite car les hommes sont imparfaits. L’égalité absolue est impossible. C’est un leurre. Et c’est sans doute mieux ainsi. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas lutter contre les injustices.

      J'aime

  4. Concernant les différences de revenus: a travail égal salaire égal, dans le privé comme dans le public. Les différences constatées sont dues au fait que les femmes occupent beaucoup plus d’emplois à temps partiel que les hommes. C’est donc au niveau de la masse salariale qu’il y a une différence. Si vous êtes patron dans le privé, essayer donc de moins payer une femme pour un poste identique à celui d’un homme: vous allez voir très rapidement débarquer l’inspection du travail (et c’est normal). Mais ces « oppositions » sont exploitées par ceux qui y ont intérêt. Cette haine de l’homme rejoint la haine des blancs , attisées par la collusion des féministes et de la gauche qui cherchent à survivre politiquement et à recruter, y compris comme Plesnel en flattant les musulmans. On n’a pas vu non plus le journal bien-pensant « Le Monde » s’interroger sur les agissements pédophiles supposés de Pierre Bergé… preuve que ces attaques sont toujours ciblées! Imaginez si un leader de droite ou de la droit patriote avait été soupçonné de tels actes…

    J'aime

    1. Salut Thierry,
      Tu as tout compris. Pensons aussi à toutes ces polices de la pensée qui savent parfaitement condamner les paroles racistes des blancs envers les noirs et les arabo-musulmans, mais jamais l’inverse.
      Il y a une véritable haine de soi qui règne chez l’homme blanc. cela nous vient des EU qui ont inventé la discrimination positive. La révolte des petits blancs, qui ont voté massivement voté pour TRUMP, indique que ce mouvement tire à sa fin aux EU. Nous verrons bien comment tout cela va évoluer. Mais il y a toujours un décalage entre ce qui se passe aux EU et ce qui se passe en Europe. Mais je n’ai pas de doute à ce sujet. Il y aura aussi une réaction chez nous.
      Chez l’homme, l’équilibre ne se fait jamais par le centre, car le centre est immobile. Il se fait par la confrontation des extrêmes.

      J'aime

    2. Pour illustrer ton propos. Lorsque je tenais une agence immobilière, j’employais des agents immobiliers. Il y avait des hommes et des femmes. Tout le monde était logé à la même enseigne. Même salaire fixe et même pourcentage sur les ventes.

      J'aime

      1. Une réponse par UN exemple…. ne peut être représentatif…. Insee : En Bourgogne-Franche-Comté, le revenu salarial annuel moyen des femmes est inférieur de 26 % à celui des hommes. Certes les femmes travaillent davantage à temps partiel, mais cet écart s’explique surtout par une différence de salaire horaire net (16,7 %).
        Inégalités salariales entre hommes et femmes : les métiers exercés et …
        https://www.insee.fr › statistiques
        quand je vois le ramassis de bêtises que je viens de lire…. on ne sera pas sorti de l’auberge ….. avant longtemps…

        J'aime

  5. Quand je vois que plus de 300 professeurs décident d’enseigner l’écriture inclusive, ça me fait doucement marrer! Le niveau en Français des élèves est déjà catastrophique, alors pourquoi ne pas compliquer encore un peu plus la tâche? (j’imagine un poème écrit en écriture inclusive. Le massacre!) Quant aux profs de Français, il est clair que certains devraient se trouver derrière le pupitre plutôt que devant le tableau.
    Et concernant l’égalité Homme-Femme je vous garantie qu’elle est bel et bien la dans l’école Française. Les filles n’ont rien à envier aux garçons, et ce, dans tous les domaines.
    C’est probablement cette nouvelle génération qui bientôt accélèrera vers une vraie égalité des sexes.

    Sinon, j’abonde dans votre sens, ce sont souvent les femmes qui décident dans le couple, m^me si les hommes pensent le contraire.

    J'aime

    1. Bon, 300 professeurs, c’est pas le bout du monde. Ils vont vite rentrer dans le rang.
      Oui, l’égalité des sexes viendra avec la nouvelle génération, à condition que l’invasion migratoire s’arrête. Car, ne nous voilons pas la face, ces populations n’ont pas du tout la même vision de la femme que nous.
      Il a fallu plusieurs générations pour arriver à l’égalité des sexes. Si l’islam devient majoritaire dans 20 ou 30 ans, il faudra tout recommencer.

      J'aime

  6. C’est le moment de rappeler la célèbre citation :
    “Je suis pour l’égalité des sexes je prendrais moi-même les mesures.”
    ― Yvette Roudy
    QQ Citations – https://qqcitations.com/auteur/yvette-roudy

    Et une dernière en d’amicale provocation:
    “Pourquoi contredire une femme ? Il est tellement plus simple d’attendre qu’elle change d’avis…”
    ― Georges Feydeau »
    QQ Citations – https://qqcitations.com/auteur/yvette-roudy

    J'aime

    1. Feydeau était un connaisseur, tout comme Sacha Guitry. Mais l’on va encore nous accuser de misogynie.
      Pourtant, je n’ai pas peur de le dire car c’est un constat : plus le pouvoir des femmes augmente, plus l’humour disparaît. Feydeau et Guitry ne pourraient plus écrire ce qu’ils ont écrit de leur temps.

      J'aime

  7. bonjour à tous .

    on ne s’ennuie pas dans ce lieu , et c’est tant mieux .

    bah oui je suis une femme , ordinaire certes , pas trop bête du moins je le pense , aimant l’humour , noir si possible , interdit maintenant car on ne sait jamais avec la police de la pensée , faut se méfier .

    j’ai tjrs côtoyé les hommes sans avoir jamais eu de problèmes , …tant mieux pour moi .

    concernant les femmes , je suis souvent intervenue avec mes amis et parfois sur mon blog en langage très très printanier , que je me garderais bien d’employer ici .

    le battage( sexuel ) qui est fait actuellement va tôt ou tard se retourner contre ses auteurs …tout simplement parce que la situation périlleuse ds laquelle nous sommes , avec l’isl…..galopant plus vite que notre ombre va engranger une soumission venant des femmes, soumission dont elles n’ont même pas conscience …et ça fait peur …

    Chris .

    J'aime

    1. C’est exactement ce que je pense. L’islam est le grand danger pour nous tous, et plus particulièrement pour les femmes (mais aussi pour les minorités sexuelles). Les islamistes avancent souvent masqués (la taqiya). Ils attendent d’être majoritaires, ou du moins de pouvoir peser politiquement. Les Français ne s’en rendent pas compte parce leur cerveau a été lavé par le politiquement correct.
      Cela se voit très nettement dans l’affaire Charly/Médiapart qui oblige les uns et les autres à se positionner. Je rappelle que les journalistes de ces deux journaux sont tous de gauche, mais d’une position, vis à vis de l’islam, radicalement opposée.
      Je ne suis pas de gauche, mais je félicite Manuel VALLS d’avoir pris nettement position contre Médiapart, montrant ainsi qu’il avait pris la mesure du danger.
      Nous avons une mauvaise lecture de la laïcité. L’on ne peut pas accepter n’importe quoi au prétexte de la liberté de culte.
      Je comprends parfaitement que les femmes réagissent quand un goujat leur met la main aux fesses. Une paire de claques immédiate répond au problème, bien mieux qu’une plainte 30 ans après les faits. Je préférerais voir les femmes s’engager plus nettement contre l’islam, textes à l’appui, dont le danger, pour elles-mêmes, est infiniment plus grand.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s