Le jour d’après

Les élections présidentielles étatsuniennes sont terminées. Donald TRUMP l’a emporté en nombre de grands électeurs mais pas en nombre de voix. C’est une particularité du système électoral des USA qui sont, il faut le rappeler, un état fédéral. Le poids de chaque état pèse donc sur le résultat final.

Donald TRUMP devrait donc être, sauf embrouilles, le 45ème président des Etats-Unis.

Cette victoire de Donald TRUMP n’est pas qu’une défaite pour Hillary CLINTON, la candidate démocrate, mais aussi pour tout l’establishment : une majorité du parti républicain, tous les grands médias de la presse écrite et de la télévision, les instituts de sondage, Wall Street et tout le système financier. C’est donc la victoire d’un homme, seul contre tous, ayant financé lui-même sa campagne (coût deux fois moins élevé que celui de sa rivale), et ayant éliminé, les uns après les autres, une douzaine de candidats.

TRUMP ne doit son élection qu’aux électeurs et à sa force de conviction. Une telle chose est impossible en France. Les verrous sont tels qu’un homme seul ne pourrait même pas se présenter.

Nous ne savons pas exactement quelle sera la politique de Donald TRUMP. Mais, elle s’inscrira en rupture avec la politique néo-libérale de libre-échange qui est celle des EU depuis Ronald REAGAN. Cette élection met un terme définitivement au XXème siècle et fait entrer dans le monde du XXIème siècle, avec, bien sûr, toutes les incertitudes quant à son devenir.

Quand je dis « mettre un terme », je parle le langage de Cérès, qui, du fait de sa rétrogradation, rejoint la conjonction Eris/Uranus. Le Brexit, qui était aussi une façon de « mettre un terme à », relevait de la même configuration. Cette triple conjonction Uranus/Eris/Cérès sera effective jusqu’à mi-janvier 2017, autrement dit, pendant tout le temps où OBAMA sera encore président, mais période durant laquelle TRUMP devra constituer sa future équipe gouvernementale. Ce sera donc une période propice pour mettre en place un gouvernement de rupture par rapport à l’ancienne administration. Mais l’ascendant Scorpion, pendant toute cette période, ne sera pas de nature à calmer les passions.

C’est aussi pendant cette période que les deux tours de la primaire à droite et au centre auront lieu en France, ce qui pourrait réserver quelques surprises. L’esprit consensuel de la Balance n’existe plus avec une Planète Levante dans le Scorpion. Comment imaginer en effet que le résultat des élections américaines n’ait pas des effets sur la campagne présidentielle française ?

Voici le thème du jour, en ce lendemain d’élection.

le-jour-dapres

Mercure est la Planète Levante. Elle vient de quitter le signe de la Balance, signe de Vénus qui hors limite, pour entrer dans celui du Scorpion, domaine de Pluton (séisme politique, disent certains). Or, Pluton est conjoint au mi-point Mercure/Neptune, les deux planètes les plus importantes du jour, puisque l’une est conjointe à la ligne d’horizon et l’autre au méridien. Ce mi-point se situe à 23 Sagittaire au sextile partile du Soleil 23 Balance. Le Soleil étant maître de la maison X et du MC représente le gagnant de l’élection. Vous noterez que la maison X (pouvoir) se trouve dans le signe du Lion, signe de l’ascendant natal de Donald TRUMP.

L’autre configuration importante du jour est la conjonction partile de l’axe du méridien et de l’axe des nœuds lunaires qui est un lieu de passage. C’est le passage dans un nouveau paradigme dont je parlais plus haut. Cet axe ne peut être séparé de Neptune qui est conjoint au Fond du Ciel. Cette configuration montre une situation d’isolement (TRUMP est partisan d’un certain isolationnisme, par opposition au libre-échange), mais aussi une grande difficulté pour atteindre l’objectif que l’on s’est fixé. L’économie, globalisée depuis des décennies, rend périlleux de retirer une pièce de l’ensemble sans le faire vaciller.

Il est aussi intéressant de remarquer que 3 planètes dominent en déclinaison, Mars, Saturne et Pluton, toutes les trois à 21° de déclinaison sud. Moins hautes que Vénus qui se trouve à 25° de déclinaison sud , le fait qu’elles partagent le même degré de déclinaison les fait se comporter comme si elles étaient en conjonction. Ce n’est pas très bon signe pour l’avenir car cette triple « conjonction » peut signifier un cas de force majeur. Il y a manifestement un obstacle pour le nouveau roi.

Je voudrais faire une petite parenthèse concernant cette triple entente Mars/Saturne/Pluton avec le thème de naissance d’Hillary CLINTON. Le mi-point de ces trois planètes se situe à 16 Sagittaire et la Part des Rois de CLINTON à 16 Capricorne dans un signe de Saturne. Ces deux degrés sont en phase, mais activent le Saturne natal de CLINTON qui est en exil dans le signe du Cancer, donc défavorable. De plus, Saturne du jour est à 21 Scorpion, Pluton du jour à 21 Sagittaire et la conjonction Mars/Pluton de CLINTON à 21 Cancer. Là encore, tous ces degrés sont en phase mais agissent de façon négative, en dépit du trigone de Saturne, du fait que le Mars natal de CLINTON est en chute. Ceci montre que l’on ne se défait pas facilement de la qualité, bonne ou mauvaise, des planètes à la naissance.

Mais revenons au thème du jour.

Autre point, guère rassurant. Lorsque Mercure, Planète Levante, était dans le signe de la Balance, il était maître de la maison VII. C’est pourquoi l’on parlait beaucoup de procès concernant Hillary CLINTON. A partir d’aujourd’hui, Mercure passant en Scorpion, 8ème signe, devient maître de la maison VIII. Il y a là un signe qu’il ne faut pas négliger. Mercure sera Planète Levante pendant deux jours, puis, le 11 novembre (11/11), la Lune Noire franchira la première la ligne d’horizon, avant que Mercure ne reprenne cette position le lendemain. La Lune Noire qui avançait dans le sens direct jusqu’au 6 novembre, est rétrograde puis, elle sera conjointe à l’emplacement de la Nouvelle Lune, celle du 30 octobre 2016, le 20 novembre. Le 11 et le 20 novembre 2016 sont donc deux journées à noter dans notre calendrier, car la Lune Noire est analogique avec le 8ème signe et la 8ème maison.

Nous entrons dans une zone de turbulences. TRUMP est élu, mais il doit asseoir sa légitimité. Le 24 novembre, Saturne devient Planète Levante. Saturne sera en parallèle de déclinaison avec Pluton en maison II. L’axe II / VIII sera valorisé pendant cette période. C’est l’axe de la finance. Mercure, maître de VIII, sera hors limite, ainsi que Vénus conjoint à Pluton. Qui dit finances, dit les marchés et la bourse. C’est de ce côté que les turbulences risquent d’être les plus marquées.

Mais nous aurons l’occasion d’en reparler lors de la prochaine Pleine Lune du 14 novembre 2016, avec un Saturne exactement sur l’ascendant du thème, monté pour Washington.

15 réflexions sur “Le jour d’après

    1. Je viens de l’écouter. Elle est très intéressante parce que contradictoire. D’un côté il maintient qu’il y aura une guerre mondiale qui fera 200 millions de morts aux EU (d’où tient-il ce chiffre ?) et que les EU vont disparaître avant de renaître (phénix). Et de l’autre, il s’ouvre une porte de sortie, tout à la fin de la vidéo, en laissant entendre que cette élection est peut-être l’ouverture d’une d’une nouvelle ligne temporelle. J’adore !
      Il est malin le bougre.

      Intéressant également le fait qu’il oppose la ligne illuminati (Wall Sreet, Médias, Hollywood) à l’état profond. Pour moi, les 3 piliers (dont je parle dans mon dernier article) de ce qu’il nomme ligne illuminati, c’est l’état profond. Il n’y a pas de ligne de séparation. Ceux qui ont divulgué les emails de CLINTON ne sont pas l’état profond mais la réaction à cet état. Ce sont des gens du peuple qui n’ont pas accès aux médias. Ils n’ont aucun pouvoir particulier. C’est à TRUMP de les replacer au centre du pouvoir. Le pourra-t-il ? Les médias, Hollywood et le shobiz, c’est le soft power du système.

      L’état profond, ce n’est pas seulement Wall Street, les médias et Hollywood, ce sont aussi la CIA, le NSA, le FBI et le Pentagone, autrement dit le renseignement, les forces de sécurité et l’armée, qui d’ailleurs se concurrencent, et qui ont grossi sous OBAMA, trop faible pour leur résister. Ces institutions constituent le hard power du système.

      La tâche de TRUMP est considérable. S’il n’arrive pas à remettre rapidement de l’ordre au sein même de l’état, il risque de le payer très cher, d’être éliminé et remplacé par un fantoche qui se rangera du côté de la guerre. C’est ça l’enjeu. J’espère qu’il en est conscient.

      Ceci dit, Rorschach a un véritable talent pour assembler des images choc. Ses photos d’Hillary en vieille sorcière sont…hilarantes.

      Aimé par 1 personne

    1. Je suis abonné à pas mal de newsletters. C’est fou les vertus que l’on trouve à TRUMP tout d’un coup. Même parmi des gens de gauche, proche de Mélenchon.
      Ceci dit, beaucoup s’accordent à reconnaître que cette élection est le signe d’un changement de monde. En fait, il a commencé à changer depuis le coup de semonce bancaire de 2008.
      L’élection de TRUMP n’est que l’expression politique de ce changement. Cela commence aux EU, première puissance mondiale ; cela va se propager ailleurs.
      Tous les partis dits « populistes » par les élites autoproclamées, mais qui sont, en fait, des partis identitaires, gagnent du terrain, un peu partout en Europe. La France est très avancée sur ce terrain. Marine LE PEN a parfaitement compris que l’élection se jouerait sur le terrain de l’identité et du social (anti libre-échange). Elle surfe sur la bonne vague. Mais peut-être ne sera-t-elle pas la seule. Il y a toujours des opportunistes aux aguets.

      J'aime

    2. C’est certain. Les cartes sont rebattues. L’élection de TRUMP est peut-être l’évènement que j’attendais pour que les cartes soient rebattues.
      Je pense, entre autres, à JUPPE, qui n’a rien compris au changement de paradigme avec son identité heureuse, alors que les gens sont en colère. Lui aussi, c’est l’homme des médias et du système qui nous gouverne depuis plus de 30 ans. Ils ont décidé de nous bourrer le crâne pour que l’on intègre bien que c’est qu’ils veulent. C’est de la manipulation mentale.
      Si JUPPE est l’homme des médias, MACRON est celui de la finance, mais, à mon avis, il ne sert que de faire valoir. Les médias veulent nous faire croire que c’est MACRON ou JUPPE. Qui préférez-vous? MACRON ou JUPPE, blanc bonnet ou bonnet blanc ? C’est pas nouveau.
      Mais, avec la victoire de TRUMP, des yeux vont s’ouvrir, des gens vont recommencer à y croire.
      L’on verra si le soufflet tient où s’affaisse.

      J'aime

    1. J’ai lu les 3 tomes de son ouvrage « l’histoire secrète de l’astrologie ». C’est un ouvrage remarquable, une somme considérable de connaissances. J’invite tout le monde à s’y référer.

      Maintenant, c’est vrai, il est très manichéen et ne fait pas dans la nuance. Ce n’est pas une raison pour jeter le bébé avec l’eau du bain. Il faut faire preuve de discernement, garder ce qui est essentiel, les grandes lignes générales qui, me semble-t-il, sont les bonnes, et mettre de côté les outrances.

      C’est la même chose, dans un autre domaine, avec Louis Dalencourt. Je lis ses articles car ses connaissances en exégèse sont certaines. Après, je ne partage pas du tout ses conclusions. Lui aussi est excessif. C’est pourquoi il se plante beaucoup. Mais ce n’est pas parce que ses conclusions sont erronées que son analyse des causes l’est aussi.

      Pour citer un autre exemple. L’on peut parfaitement être d’accord avec l’analyse de Maurras sur la société de son temps et être en désaccord avec ses conclusions.

      En astrologie, j’ai lu pratiquement tous les ouvrages importants en langue française, ainsi que certaines traductions (malheureusement je n’ai pas le don des langues étrangères). Rares sont les auteurs qui ne m’ont rien appris. Il faut lire, et même relire, beaucoup, puis se faire sa propre opinion. Il faut aussi pratiquer, beaucoup pratiquer, et accepter de se tromper, car c’est souvent en se trompant que l’on progresse.

      J'aime

      1. Patrice BOURRICHE vient justement de publier un article sue l’élection américaine.
        Il justifie l’élection de TRUMP par la présence de Saturne en Scorpion, parce qu’il a constaté cette disposition lors de l’élection de présidents issus du parti républicain.
        Cela ne tient pas vraiment la route, car Bush père fut élu avec Saturne en Sagittaire et Bush fils avec Saturne en Taureau.
        Comme quoi il faut toujours se garder des généralités. Chaque élection répond à un certain courant qu’il faut savoir déceler en examinant les grandes conjonctions de planètes lentes et leur rapport avec les candidats en lice.
        J’ai réfléchi à cette question après l’élection. La grande conjonction du moment, c’est celle d’Uranus/Eris, j’en parle très souvent. Or, cette conjonction, le jour de l’élection, était au trigone partile de la Lune natale de TRUMP. C’est tout bête et j’aurais dû le voir plus tôt.
        Et bien, je le dis dès aujourd’hui, c’est cette conjonction, par rapport aux thèmes de naissance des candidats à la primaire à droite, qu’il faut regarder.

        J'aime

            1. Cette primaire rassemble justement les « élites » dont nous ne voulons plus. Malheureusement rien de neuf à l’horizon. Je pense que ce sera la même chose à gauche. D’ailleurs peut on parler de « droite/gauche » ? pour moi il n’ a maintenant plus que mondialistes et non mondialistes. A force de tout museler, de ne laisser aucune audience ni aucun accès aux médias aux petits candidats qui sont hors partis, il ne laissent au peuple que deux voies les extrêmes ou la rue.

              J'aime

              1. Tu as tout compris. En France, tout est verrouillé. La constitution a été plusieurs fois modifiée pour que personne ne puisse être élu hors des partis politiques. L’on peut dire que la constitution actuelle est anticonstitutionnelle par rapport à ce que voulait De Gaulle. Ce qu’ils n’avaient pas imagine, c’est qu’un troisième parti pourrait émerger. C’est pouquoi le Grand Orient a donné l’ordre aux partis parlementaires , il y a une vingtaine d’années, de ne jamais nouer d’alliance avec ce nouveau parti.
                La conséquence est que, le mecontement grandissant, le troisième parti grossit à chaque élection. Et il grossira jusqu’à ce qu’il ait les 50 pour cent. Le plafond de verre, ça n’existe pas. Tout est une question de temps.

                J'aime

  1. Je me souviens que à l’été, vous étiez beaucoup Trump que Clinton. J’espère surtout de Trump qu’il puisse ralentir sur le front extérieur où les États-Unis ont été tout particulièrement actifs et destabilisants depuis les Bush. Clinton s’inscrivait d’ailleurs dans cette lignée. Enfin, Trump qui sait qu’il a été élu par les petites gens, devra ré-orienter une politique économique qui ait des impacts à leurs niveaux. Il est vrai qu’il prend le pouvoir au moment où l’empire américain, occidental et même mondial est particulièrement vulnérable : trop de dettes accumulées et trop de bulles de tous types. Sa réussite sera surtout de pouvoir réduire les dégats de guerres car il faudra bien 1 à 2 générations pour résorber les conséquences de la politique de la croissance.

    J'aime

    1. TRUMP devra aussi composer avec le Sénat qui est tenu par les Républicains dont une majorité n’a pas soutenu TRUMP. Il est don seul face à l’establisment.
      Je ne vois pas comment il pourrait ne pas décevoir. S’il échoue, cela se réglera dans la rue. Et les Américains du Middleton ouest, ce ne sont pas des tendres. Ils sont armes jusqu’aux dents.

      J'aime

  2. Je cite : Comment imaginer en effet que le résultat des élections américaines n’ait pas des effets sur la campagne présidentielle française ?

    Je le pense aussi … attendons le résultat des primaires de droite de ce week-end 😈

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s